Entendre « Une autre voix juive »

Sous le titre « Une autre voix juive », un appel, publié dans Le Monde daté du 6-7 avril 2003 fait « entendre la voix de Français juifs, ou d'origine juive, qui soutiennent les idéaux de démocratie, de liberté, d'universalité des droits humains et des droits des peuples ».

NOUS SOUTENONS CET APPEL

Parce que :

  • Nous sommes tous associés par des liens familiaux, amicaux, culturels, professionnels, à des destinées juives, individuelles ou collectives.
  • Nous saluons la participation juive spécifique aux grands combats de l'émancipation humaine.
  • Nous partageons une même détestation du racisme en général et de l'antisémitisme en particulier. Nous savons l'indicible gravité du génocide commis par le régime nazi et mesurons la profondeur du traumatisme qu'il a engendré.
  • Nous ne confondons pas la judaïté et l'Etat d'Israël. Nous ne confondons pas l'Etat d'Israël avec ses dirigeants du moment.

Nous sommes choqués de voir la parole juive confisquée par certaines instances non réellement représentatives et par des maîtres à penser auto-proclamés, nous saluons dans l'appel « Une autre voix juive » une contribution à l'émergence d'une parole juive de justice et de liberté pour le peuple palestinien opprimé et partageons les grandes lignes des prises de position de cet appel :

  • Nous dénonçons l'amalgame entre la critique de la politique de Sharon et l'antisémitisme.
  • Nous dénonçons la confusion entre sionisme et judaïsme.
  • Nous affirmons le droit imprescriptible de l'Etat d'Israël de vivre dans des frontières sûres et reconnues, le droit de ses citoyens de ne plus subir la violence des attentats terroristes aveugles contre les populations civiles, attentats que nous condamnons totalement
  • Nous affirmons le droit imprescriptible du peuple palestinien, face à l'oppression multiforme dont il est victime, de créer sur le territoire de la Cisjordanie et de Gaza l'Etat de son choix, viable et souverain, et d'y mener l'existence indépendante et pacifique auquel tout peuple a droit, dans le respect des principes de la légalité internationale et des droits humains fondamentaux.

Ce double droit implique un partage de souveraineté sur Jérusalem et une solution négociée et juste de la situation des réfugiés palestiniens.
Seule la reconnaissance loyale de ces droits mettra en échec « la guerre sans fin, les atrocités, la haine » et permettra « l’établissement d’une paix juste et durable au Proche-Orient ».

 

Pour signer  :
uneautrevoixjuive@gmail.com
(avec votre nom, prénoms, qualités, adresse e-mail)


Liste des signataires

Réagissez,
écrivez nous !

Voir aussi l'appel Une voix chrétienne en écho à « Une autre voix juive »

 Retour page d'accueil