UAVJ


Manifeste
Signataires Soutiens au manifeste Autres textes UAVJ Messages reçus Paix et  Proche-Orient
Culture et
Histoire



petite colombe


Une


Autre

Voix

Juive

Messages

  • Septembre 2016

Un message encourageant :

Bonjour,

C'est par le biais d’un ami que j'ai découvert une autre voix juive, et je tenais à vous dire qu'en tant que jeune français de confession juive, cela a été un grand soulagement et un grand bonheur de vous lire et de vous écouter sur le sujet du positionnement des citoyens français juifs face à la politique israélienne actuelle.

Je me répète, mais cela fut pour moi un grand soulagement de vous écouter, notamment lors de votre intervention filmée à la fête de l'Humanité, car vous m'avez encouragé à plus de rigueur intellectuelle sur la question de l'antisionisme,  je reconnais que j'avais jusqu'ici un fort penchant pour le manichéisme et la simplification à outrance de cette problématique, tout en ayant l'intuition que quelque chose n'allait pas dans mon raisonnement.

Votre analyse synthétique, le caractère très clair et assumé de vos positions m'a vraiment éclairé sur cette question, je tenais à vous en remercier.

Etant moi même tombé dans le piège de l'amalgame et de la récupération, voire de la radicalisation, je vous suis très reconnaissant de prendre parole sur la question, je déplore de ne pas vous avoir découvert plus tôt.

Merci beaucoup, vous m'avez beaucoup aidé !

Au plaisir de pouvoir discuter avec vous.
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Je soutiens votre cause. Je pense que le sionisme constitue un danger pour la sécurité du peuple juif et que   le comportement d'Israël favorise l'antisémitisme.Je fais régulièrement des conférences  débats dans ma région ( Pas de Calais) pour expliquer les problèmes de Proche-Orient.Si je peux vous aider, ce sera avec plaisir.
Laure Thiré
enseignante

  • Janvier 2016
          Suite au communiqué du MRAP après la commémoration des assassinats à l'Hyper Cacher :

          Oui, c'est le droit de critiquer la politique d'Israël qui ne doit pas être amalgamé avec l'antisémitisme.
          Ce qui me gêne dans le discours de Valls, c'est qu'avec cet amalgame, il accrédite l'idée que tout
          juif  est un  inconditionnel de l'état d'Israël et de sa politique.
         Andrée Bensoussan
         (retraitée, militante associative)

         J'approuve entièrement le soutien apporté à la déclaration du MRAP le 13-01-2016 par UAVJ.
        On ne saurait mieux dire.
         Philippe Molina
        
(signataire UAVJ)

         Celà va sans dire que je suis d'accord ...
         Victor Ginsburgh
         (professeur d'université, signataire UAVJ)
         

  • Octobre 2015
          Bonjour,
Que pensez-vous possible de faire pour éviter que l'anniversaire de la mort d'Yitzhak Rabin ne passe pas inaperçu ?
Certes, la mairie de Paris va organiser une soirée dans un salon, mais sans représentant palestinien a priori, sans rassemblement public visible dans la rue pouvant occasionner un sursaut du camps de la
paix audible jusqu'en Israel.
          Cordialement,
          Dan B. (25/10/2015)

          Réponse du Collectif UAVJ:
Merci, cher lecteur pour votre intérêt.
Le 20ème anniversaire de la mort de Y. Rabin coïncide malheureusement presque jour pour jour avec des évènements tragiques au Proche Orient : révolte de la jeunesse palestinienne, d'une part, déclarations calamiteuses d'un premier ministre qui s'emploie à dresser les israéliens contre cette jeunesse poussée à des actes désespérés, d'autre part. UAVJ par sa participation aux manifestations pour la reconnaissance de l'Etat palestinien, par ses écrits sur la fuite en avant d'un gouvernement qui s'acharne au non respect des résolutions de l'ONU, contribue, dans la mesure des ses possibilités à la commémoration de ce triste anniversaire (voir sur notre site les manifestations récentes et communiqués). Compte tenu de ces évènements et de nos réponses coordonnées avec d'autres organisations démocratiques, cet anniversaire ne passera pas inaperçu dans le monde et en Israël en particulier !


 
  • Août 2015 
 Suite au communiqué "Tel-Aviv sur Seine" :
Je suis d'accord avec votre texte mais je dois dire que je suis pour un boycott plus généralisé.
 Il y a une nécessité de faire réfléchir les Israéliens dans leur ensemble. 
 Une toute petite frange de la population a des positions très courageuses (10% environ) mais la plupart s'accommodent de la situation quand ils ne partagent pas les positions de leur gouvernement qu'ils votent.
Dominique Salomon (11/08/2015)

Merci Chère Dominique pour ce message qui contribue au débat. Voici en résumé nos arguments pour un boycott ciblé sur les produits des colonies :

"Le boycott global d'Israël, inacceptable pour la majorité de l'opinion française, inefficace et diviseur dans ses effets, est injustifiable en son contenu. Il isolerait les démocrates israéliens dans l'opinion publique israélienne, renforcerait la droite israélienne, et les courants palestiniens hostiles à une paix fondée sur deux Etats.
La notion de boycott global d'Israël, comme  l’utilisation, par BDS International du concept d'apartheid pour englober sous ce même vocable les discriminations contre les citoyens non juifs d'Israël et la colonisation en Cisjordanie,--où des éléments d'apartheid sont incontestablement présents--  contribuent à faciliter les attaques de forces politiques intéressées à limiter le droit d'expression et de manifestation dans notre pays."
(Extrait d'un texte UAVJ suite à l'annulation d'un colloque à l'école Normale Sup')
  • Février  2015
       Encore une fois je ne peux que vous féliciter de la justesse de vos positions qui tout en dénonçant
       et condamnant les politiques du gouvernement israélien ne font pas de compromis à l'endroit du
       djihadisme et de l'antisémitisme.
        Hugo Pouliot  (20/02/2015)

       Revoir TV5 Monde (16/02/2015)
        L'intervention de votre représentant sur TV5 m'a vraiment donné l'espoir que l’on peut encore             rêver de vivre dans un  monde paisible.
        Je pense que les instances internationales devraient vous soutenir.

        Gabriel BOMBAMBO Boseko (17/02/2015)

==========================================================================

Bonjour,

Je viens de lire votre communiqué intitule Ingérence et récupération sur le mur d'un ami sur facebook.

Je voudrais juste vous dire ma reconnaissance et mon admiration pour ce que vous faites et les messages de paix et d'appaisement dont nous avons de plus en plus besoin en France et ailleurs aujourd'hui. 

Je suis tunisienne, musulmane. Je me rappelle encore dans mon enfance notre voisine juive qui vivait dans le même immeuble que mes grands parents et qui a allaité mon père car ma grand-mère était retombée enceinte tres rapidement et etait tres fatiguée. Les portes de leurs maisons etaient toujours ouvertes et elles s'adoraient . J'ai bien plus de points communs avec les juifs que n'importe qui d'autre. On se ressemble, on est chaleureux, drôles, on parle fort et on a toujours raison :-) 

Je pense que le conflit israélo-palestinien est une plaie vivante, il est le coeur du problème et je suis triste de voir qu'Israel  s'enfonce de plus en plus dans des politiques qui ne sont pas seulement atroces mais suicidaires. J'etais a Gaza il y'a 2 ans ainsi que dans les territoires occupés avec une charité anglaise qui s'appelle Save the children. Ce que j'ai vu m'a profondément attristée. La vie des palestiniens est un enfer et ces enfants ....

Les juifs et les musulmans sont faits pour s'entendre, ils ont toujours vécus en paix et en harmonie. Ce conflit nous ronge tous, il faut qu'il cesse et que les deux peuples apprennent a vivre ensemble comme ma grand -mère et sa meilleure amie. 

Je voulais partager ceci avec vous parce que vous m'avez touchée et que le monde a besoin de voix  comme la votre encore plus quand cette voix émane de juifs qui ont encore pour la plupart , mes amis juifs y compris; beaucoup de mal , voir une incapacité totale a critiquer Israël.

Encore bravo et continuez votre beau combat. 

Olfa Rambourg (12/02/2015)



  •  Janvier  2015

Je viens d’envoyer ce texte au courrier des lecteurs du Monde : 

 Vieille abonnée du Monde j’ai été très choquée par le titre du journal daté du mercredi 22 janvier dernier. « Les juifs de France : la tentation du départ ». 
 
 1) Que signifie  cette généralisation ? Je suis française, juive par mes ancêtres depuis plusieurs siècles. Ma famille et moi n’avons jamais eu d’autre patrie que la France.  Nous ne sommes pas les seuls  et sommes aussi représentatifs des « juifs de France » que les juifs qui veulent partir. Et pour quel pays ? … voir ci-dessous,
 
 2) Je suis indignée, révoltée, par le toupet de Netanyahou qui ose parler d’Israël comme de notre  soi-disant « foyer ».  Israël est un pays dont la politique, au moins depuis l’assassinat de Rabin, est un déni aux droits de l’homme : rapt des terres palestiniennes et ruine des paysans palestiniens, incendie des cultures d’oliviers, capture de l’eau, extension éhontée des colonies peuplées pour la plupart d’extrémistes intégristes, humiliations quotidiennes de la population palestinienne, tuerie de la population de Gaza en juillet dernier, apartheid contre les citoyens arabes d’Israël. La présence de Netanyahou dans le défilé du 11 janvier est une honte, une tache. Cela ne veut, évidemment, pas dire que j’approuve les abominables attentats contre Israël et sa non reconnaissance par le Hamas,
 
 3)  je suis horrifiée par les attentats antisémites (Merah, Menouche, Hypercasher) et je crois savoir ce qu’est l’antisémitisme mieux que les aspirants au départ : je suis allée à l’école avec l’étoile jaune et j’ai vécu cachée de novembre 1942 à août 1944. Toute ma vie d’adulte j’ai lutté contre l’antisémitisme, contre le racisme et aussi contre les guerres coloniales qu’a menées la France. Je suis signataire  de l’Appel dit des 121 contre la guerre d’Algérie, en  1960,
 
 4) les personnes interviewées par Le Monde de ce mercredi 22 janvier sont des orthodoxes, voire des intégristes. Un dame interrogée dit qu’elle va chercher sa fille à l’école tous les midis pour qu’elle mange casher à la maison… C’est son droit,  évidemment, mais est-elle représentative des « juifs de France » ? Pas plus que ceux qui, comme moi, sont contre tout communautarisme,

 5) je pense que ce titre est une insulte à la tradition républicaine française qui a fait, depuis la Révolution (décret d’émancipation de 1791) des juifs des citoyens « libres et égaux » (Robert Badinter).

 Je vous demande de publier ce texte.

 Simone DREYFUS-GAMELON
 chevalière de la Légion d’honneur
 anthropologue, directrice d‘études à l'EHESS
(23/01/2015)

  • Octobre 2014
         Votre voix, encore petite par sa "médiatisation" accompagne sans aucune contestation possible
         la voie gigantesque de votre humanisme.
         Elle encourage les gens de bonne volonté, aujourd'hui apeurés, chahutés, manipulés, trompés,
         à garder confiance dans l'intelligence universelle.
         Mais ce sera difficile...
         Daniel Roudil
         Ingénieur (26/10/2014)
  • Septembre 2014
          Je soutiens vos actions et suis en accord avec vos objectifs
          Claude Lévy-Valensi
         
Médecin retraité (27/09/2014)
          
  • Août 2014
Merci pour votre engagement pour la paix.  C'est l'honneur de tous les juifs qui ont souffert à travers l'histoire par les pogroms, le nazisme et toutes les formes de racisme, que l'Etat d'Israel est aujourd'hui  en train de déshonnorer .
Que les habitants de ce berceau de l'humanité et de la civilisation, juifs ou arabes, frères sémites, seront susceptibles de se dépasser vers le bien!
Mohamed Dhyaf, hôtelier (02/08/2014)
  • juillet 2014

J'apprécie beaucoup vos analyses du conflit actuel à Gaza. Tout en dénonçant sans détour l'offensive militaire israélienne vous reconnaissez les torts et les crimes du Hamas. Vous éviter le manichéisme si présent parmi les partisans de chacun des deux camps de ce conflit.

Hugo Pouliot (31/07/2014)

J'approuve à 150 pour 100 vos actions et manifeste
Marie-Claude Blum
Retraitée (31/07/2014)

Je souhaite signer cette lettre au Président Hollande! Comment? (sur les evénements de Gaza)
Jacques Ruisseau
Etre humain-artiste (29/07/2014)

Bonjour
tout d'abord merci d'exister, cela démontre que des personnes restent humaines avant leur appartenance ethnique ou religieuse. Malheureusement la population juive francaise qui sont de votre avis ne sont visibles et cela est frustrant car en face on stigmatise tout les juifs comme si ils ne sont pas sensibles au massacre de civils...Or c'est faux et la principale mission pour chaque juif est de montrer par n'importe quel media de poche(Facebook/twitter etc )qu' il dénonce ce massacre. CELA couperait l herbe sous les pieds de tout les extrémistes de tout bord.
MERCI
SHALOM SALAM
Driss Kharmaz (16/07/2014)

         J'apprécie la clarté de la nouvelle présentation du site d'UAVJ
         Félicitations à tous !!
         Philippe Molina (08/07/2014)
  • Mai 2014
          Si vous voulez bien prendre en compte ma signature  du manifeste, voici pour vous en prier, de la part
          d'un citoyen français, juif puisqu'il n'est pas douteux que c'est ainsi qu'on ne manquera pas de m'identifier
          le cas échéant, ne serait-ce que parce que mon papa, juif polonais et ma maman, juive française,
          sont des rescapés du génocide, l'un ayant survécu à la déportation et l'autre y ayant échappé
          en étant cachée chez et par des bonnes soeurs.
          Denis Krys (09/05/2014) 
          Citoyen, cadre de la fonction publique
  • janvier 2014

          Je signe le manifeste des 2 mains! (même s'il ne s'agit plus de Sharon mais de Nethanyahou...)
          Jean Levy (19/01/2014)
          Médecin

  • décembre 2013

              Bonjour,
          Je suis tombé par hasard sur votre site et ça m'a fait beaucoup de bien.
          Heureux de voir que malgré nos petites différences religieuses nous pouvons être unis pour la paix.
          J'essaye toujours de combattre l'idée que dès que je critique l'attitude du gouvernement Israélien
          je suis antisémite  parce que je me  prénomme Mohamed.
          Je ne déteste personne si ce n'est les tyrans et les meurtriers qui utilisent le nationalisme ou la religion
          pour justifier tous ce qui est  injustifiable.


       Mohamed Benameur (26-12-2013)

 

  • novembre 2013
        Message des ONG pour la Palestine : 
        Dites non au plan Prawer/Begin qui vise l'expulsion des Bédouins du sud d'Israël !

  • mai 2013
         Un message amical :

         Je suis tombé par hasard sur le reportage qui vient de passer ( vendredi 31/05/2013 à 18h) sur ARTE
         (Le vent du désert)...

         Je voudrais juste témoigner "a chaud" de ma sympathie et de mon encouragement pour vos actions
         pour la paix et le rapprochement entre les Israéliens et les Palestiniens et par extrapolation entre les
         français  de toutes les   origines...bonne continuation.

         Un kabyle, algérien et français...un citoyen du monde plutôt.
         Hakim Touati (Ingénieur)
  • mars 2013
        Réactions de signataires au projet de communiqué de soutien au maire de Bezons
         
          Réactions de signataires au communiqué du 15/03/2013 concernant Stéphane Hessel ("Un silence regrettable")
  • janvier 2013
        Réactions de signataires au communiqué du 25/01/2013 concernant les élections en Israël

             Message reçu Le 27/01/2013  :

             Cher Monsieur
             ........
             Nous partageons les mêmes options. Veuillez nous ajouter à la liste des personnes qui vous soutiennent.
             Nous allons transmettre le message reçu à  d'autres amis.
             Merci pour faire entendre un autre discours sur Israël. Nous vous envoyons nos très cordiales et chaleureuses pensées

             Martine Torrens Frandji. Prof.Emérite de Littérature Française.  Université de Salamanque
             Ron Barkaï. Prof.Emérite d'Histoire Nédiévale.  Université de Tel-Aviv.

  • novembre 2011

    Israël : Les internautes s'opposent vigoureusement à d'éventuelles frappes sur l'Iran 
    Revue de blogs publiée le 3 novembre 2011par Global Voices On Line.. Global Voices se définit comme "une organisation à but non lucratif et un réseau de plus de 500 blogueurs et traducteurs dans le monde entier, fondés au Berkman Center for Internet and Society de la faculté de droit de Harvard.  Ils proposent des revues de blogs du monde entier, traduites en 18 langues, en accordant une attention toute particulière aux voix absentes des médias traditionnels."
  •  octobre 2011  

    UAVJ est citéé par d'autres média à propos d'une émission de France 2 
    Le communiqué d'Une Autre Voix Juive  a été cité :
    Par  Rue 89, dans l'article Israël et le travail de France 2 : pourquoi tant de haine ? (14-10-11) . "Mais il y a aussi des messages d'encouragement et le collectif Une autre voix juive a tenu à soutenir les journalistes de France 2, en dénonçant des « interventions inadmissibles qui menacent le droit d'expression »". 
    Par le Blog de Charles Edelin : "Depuis, l’équipe d’ »Un oeil sur la planète » a reçu de nombreux soutiens, notamment de la part de l’association du prix Albert-Londres, la plus haute distinction de la presse francophone, de l’association « Une Autre Voix Juive », du Syndicat national des journalistes (SNJ) et de la Fédération européenne des journalistes (FEJ)."
    Par Libération : «Un œil sur la planète» ulcère le Crif,  (13-10-11)  "Plusieurs voix se sont élevées pour défendre France 2, dont les syndicats de journalistes, l’Association du prix Albert-Londres et l’association Une autre voix juive."

  • février 2007
- A Time to Speak Out: Independent Jewish Voices (16-02-07)
We are a group of Jews in Britain from diverse backgrounds, occupations and affiliations who have in common a strong commitment to social justice and universal human rights. We come together in the belief that the broad spectrum of opinion among the Jewish population of this country is not reflected by those institutions which claim authority to represent the Jewish community as a whole. We further believe that individuals and groups within all communities should feel free to express their views on any issue of public concern without incurring accusations of disloyalty.
We have therefore resolved to promote the expression of alternative Jewish voices, particularly in respect of the grave situation in the Middle East, which threatens the future of both Israelis and Palestinians as well as the stability of the whole region. We are guided by the following principles:

1. Human rights are universal and indivisible and should be upheld without exception. This is as applicable in Israel and the occupied Palestinian territories as it is elsewhere.
2. Palestinians and Israelis alike have the right to peaceful and secure lives.
3. Peace and stability require the willingness of all parties to the conflict to comply with international law.
4. There is no justification for any form of racism, including anti-Semitism, anti-Arab racism or Islamophobia, in any circumstance.
5. The battle against anti-Semitism is vital and is undermined whenever opposition to Israeli government policies is automatically branded as anti-Semitic.

These principles are contradicted when those who claim to speak on behalf of Jews in Britain and other countries consistently put support for the policies of an occupying power above the human rights of an occupied people. The Palestinian inhabitants of the West Bank and Gaza Strip face appalling living conditions with desperately little hope for the future. We declare our support for a properly negotiated peace between the Israeli and Palestinian people and oppose any attempt by the Israeli government to impose its own solutions on the Palestinians.
It is imperative and urgent that independent Jewish voices find a coherent and consistent way of asserting themselves on these and other issues of concern. We hereby reclaim the tradition of Jewish support for universal freedoms, human rights and social justice. The lessons we have learned from our own history compel us to speak out. We therefore commit ourselves to make public our views on a continuing basis and invite other concerned Jews to join and support us.

Copyright 2007, Independent Jewish Voices. All rights reserved. Contact: info@ijv.org.uk Web Site: <http://www.ijv.org.uk/
    Lors de la dernière élaboration collective du texte UAVJ sur le Liban, nous avons noté une baisse significative du nombre de réponses par rapport aux consultations antérieures. Nous aimerions mieux analyser les raisons de cette baisse.
    Raison technique? Il y a une  "évaporation" progressive des destinataires de nos courriels. Les adresses courriel  changent, on omet de le signaler, et le lien avec UAVJ est rompu. A chaque message collectif, le nombre de messages non acheminés, pour une raison ou une autre, augmente (environ 75 à l'heure actuelle, sur  830 adresses courriel, pour 1100 signataires). Nous demandons à tout signataire qui se sent encore motivé pour participer à l'expression d'UAVJ de penser à nous informer de tout changement d'adresse
    Raison politique?
    C'est probablement la raison la plus importante. Nous pensons que devant la violence des évènements de cet été au Liban et à Gaza, beaucoup d'entre nous ont été profondément affectés, et ont remis en question leurs analyses "d'avant guerre", sans pouvoir pour autant formuler clairement leur trouble. L'éloignement  des perspectives de paix, la politique israélienne, la tuerie de Beit Hanoun,  l'arrivée au gouvernement israélien d'un dangereux fasciste, Avigdor Lieberman, mais aussi  la régression politique palestinienne avec la  victoire électorale du Hamas en janvier, la politique négationiste et antisémite des dirigeants iraniens, l'objectif de destruction d'Israël qui est celui de l'Iran, du Hezbollah, ou du Hamas, etc., beaucoup  incite au désespoir, à l'angoisse. Tout ce qui se passe au Proche-Orient nous blesse...
    Dans ces conditions, le silence devant la consultation UAVJ ne reflète-t-il pas  cette angoisse et cette difficulté à formuler des positions  humanistes, progressistes, utiles?

    Si vous n'avez pas souhaité répondre à la consultation sur le texte UAVJ-Liban, pour des raisons proches de ce qui vient d'être évoqué, nous vous demandons de faire l'effort de nous en faire part.
    L'efficacité de l'action d'UAVJ provient, d'une part, du prestige de nombre d'entre ses signataires qui sont, dans tous les domaines de la pensée, des intellectuels renommés. Mais aussi, et surtout, du nombre des signataires. C'est par  l'affirmation nombreuse de nos positions, jointe à la revendication de notre part d'identité juive, que nous avons prouvé la diversité politique de l'opinion des Français juifs sur le conflit du Proche Orient, et disputé efficacement au CRIF son hégémonie supposée. Cette efficacité et cette preuve ont été constatées et admises par de nombreux observateurs politiques.
    Autant les positions individuelles de grands intellectuels universalistes, comme Pierre Vidal Naquet qui fut l'un des premiers signataires d'Une autre voix juive, (et à qui nous aurions aimé pouvoir rendre hommage de façon plus visible vendredi dernier) sont utiles et importantes, autant la manifestation de masse, la réunion autour d'un texte tel que le manifeste Une autre voix juive d'un très grand nombre de citoyens français juifs ou d'origine juive revêt, par les temps qui courent, avec la pression médiatique des intellectuels organiques liés à la direction du CRIF, une importance qui ne se dément pas.

    C'est pourquoi la baisse du nombre de réponses à la consultation sur la guerre du Liban nous préoccupe, et que nous aimerions, avec votre aide, en cerner mieux les causes. Notre voix  doit être entendue. Cela dépend de tous. Si vous n'avez pas répondu à la consultation sur le Liban, il en encore temps de nous faire part de votre opinion,  critique ou non, et des raisons de votre silence...
    Merci d'avance
    le collectif d'animation d'UAVJ



  • Quelques réponses de signataires  (publiées avec leur accord)
    • Nancy Karlikow, 13 novembre
      J'ai répondu au texte de discussion sur le Liban, mais le dernier texte me plaît beaucoup, alors je vais essayer de préciser quelques éléments.
      Le déclenchement de mon implication (militantisme serait beaucoup trop fort) en tant que juive a été l'enterrement d'une thora en France (suite à l'incendie d'une synagogue par des antisémites) recouverte d'un drapeau israélien. Je ne supporte pas l'ingérence israélienne dans les affaires de la France et je ne supporte pas que le Crif fasse appel à Israël pour exercer des pressions sur la France ou dans les débats internes franco-français.
      Je ne dis pas que ma judaïté n'entrait pas en ligne de compte dans mes autres engagements, ma judaïté est une partie  intégrale de moi-même, de mon rapport à la laïcité, à la gauche et à l'extrême-gauche,  et je ne peux même pas la l'isoler du reste de ma personnalité ou de mes opinions, peut-être de manière encore plus forte que le fait d'être une femme.
      Mais j'ai toujours évité d'avoir une opinion sur Israël. Je me sens agressée d'avoir à le faire et je ne m'implique que lorsque j'ai l'impression de ne pas pouvoir faire autrement, parce que le conflit a des répercussions en France.

      La seule opinion que j'ai est qu'il faut soutenir les forces de paix en Israël, en popularisant leurs luttes et éventuellement en répondant à leurs demandes pour que nous intervenions auprès des ambassadeurs d'israël en France ou autres (et là j'y vais en général à reculons). C'est le sens de l'espèce de veille (le mot est de Claire Panigel et je le trouve joli) que j'ai effectuée pendant un temps pour alimenter le site d'UAVJ d'infos en français (je vais essayer de m'y remettre mais je suis un peu débordée en ce
      moment).
      Je n'aime pas participer à des soutiens au peuple palestinien. Ce n'est pas que je pense que les Palestiniens n'ont pas besoin de soutien, c'est que je suis mal à l'aise avec ceux qui participent à ces actions ; j'y suis à l'affût du moindre soupçon d'antisémitisme, et il n'y a en général pas besoin de rester à l'affût longtemps pour y être confronté. Tous ces gens bien-pensants qui ont découvert les Palestiniens à l'occasion d'un pélerinage à Bethléem me hérissent.
      En fait, je revendique le droit de n'avoir pas une opinion arrêtée sur le conflit israélo-palestinien, de la même manière que je suis incapable de trancher entre mes amis qui soutiennent Chavez et ceux (souvent des Vénézuéliens) qui le mettent plus bas que terre. C'est un conflit central, je le sais, mais il y a tellement d'objets de préoccupation centraux, et on ne peut pas s'impliquer dans tous.

      Tout ça pour dire que si je suis moins impliquée dans Une autre voix juive, c'est parce que en ce moment l'action est très centrée sur Israël, et sur "nos" positions sur Israël. J'ai donc tendance à suivre de loin, mais toujours extrêmement contente qu'UAVJ existe et se manifeste.
      Merci. Comme d'habitude, j'écris et j'envoie sans me relire.
    • Serge Walery, 13 novembre
      Bonjour,  D'une façon générale, je lis tous les documents que vous me faites parvenir, mais je n'éprouve guère le besoin d'y répondre. En ce qui me concerne, le fait de ne pas avoir répondu sur le Liban ne relève donc pas de l'évaporation.
      Cela dit, puisque vous nous sollicitez, je reconnais que, pour la première fois, le texte sur le Liban m'a, globalement, laissé dubitatif. Pour dire vite, j'ai trouvé que ce texte, certes à chaud, ne tenait pas suffisamment compte de l'élément qui, dans une perspective de longue durée, semble, de plus en plus, structurer l'ensemble de la situation régionale, à savoir la confrontation Iran/Israël.
      Pour autant, je n'ai pas jugé bon de réagir dans la mesure où, par nature, cette Autre Voix ne saurait être monolithique. Je ne suis pas choqué de me trouver en désaccord sur tel ou tel point, tant que UAVJ continue globalement de pousser dans le "bon" sens.
      Cordialement.
    • Bernard Jancovici, 14 novembre
      Cher Pascal, Ton analyse sur les raisons de l'hésitation de certains signataires d'appels précédents me semble correcte.
      En tout cas, en ce qui me concerne, mon hésitation est probablement venue de ce que le texte a d'indulgence pour "le peuple israélien", malgré toutes les réserves et précautions d'écriture. Les relations entre le peuple israélien (du moins sa partie juive) et leur "gouvernement criminel" sont parfaitement démocratiques. Les Israéliens ont le gouvernement qu'ils ont choisi. Les Israéliens ont fait et font tout ce qu'il faut pour se détruire. Je suis contre cette destruction, mais je crains de plus en plus qu'elle ait lieu à moyen terme, comme la destruction du royaume de Jérusalem des croisés.
      Mon silence réflète effectivement "mon angoisse et ma difficulté à formuler des positions  humanistes,  progressistes, utiles".
      Cordialement,
    • Jean-Pierre Bloc, 14 novembre
      La baisse des réponses peut également s'expliquer par un autre phénomène trés banal, celui du temps qui passe et qui émousse les réactions : non pas qu'on se sente moins concerné, mais l'énergie de départ s'est usée. C'est malheureusement trés classique et j'ai pu constater des évolutions identiques dans d'autres types d'organisations, une fois qu'elles ont perdu leur nouveauté.
      Cependant je reste très admiratif du travail et du niveau de réflexion que vous menez et il me semble indispensable de le poursuivre.
      Si je n'ai pas répondu sur le texte du Liban, c'est également que j'étais un peu perplexe. Il est vrai que les événements de cet été ont changé (empiré) la donne et qu'ils jettent un trouble sur les certitudes. Mais la raison profonde de mon hésitation vient aussi de la longueur et des nuances du texte que j'ai trouvées un peu excessives et qui en altéraient la signification et la force. J'étais toutefois d'accord sur le fond et je n'ai pas voulu m'opposer à sa publication.
      Bravo encore pour votre ténacité. Cordialement,
    • Yolande Finkelsztajn, 16 novembre
      Merci en tous cas de cette "réponse-questionnement" en retour de la non-réaction/hésitation à propos du dernier texte UAVJ. J'ai vu ça dans peu d'endroits.
      En ce qui me concerne j'étais d'accord avec votre texte, mais ce qui faisait hésitation c'était le fait de passer à la vitesse supérieure. Je m'explique: demander un jugement international, il y a longtemps qu'on aurait dû le demander. En fait c'est comme avec la légalisation de la drogue: une fois qu'on fait ça, ensuite on a vraiment les coudées franches. Sur le principe j'étais donc d'accord, mais à propos d'un texte, et pas d'une manif: je supporte mal personnellement de me retrouver avec certains groupsucules
      qui sont parfois sur les mêmes positions que nous mais par le biais d'affects déraisonnables, et non par la pensée...
      Voilà, Cordialement,


    • Chawa, 16 novembre
      Pascal, bonsoir! En me désinscrivant, j'ai déjà répondu. Vous m'avez demandé de continuer à faire part de mon opinion, si je le souhaitais.
      La guerre au Liban  a  en effet jeté un trouble dans mon esprit.  Plus grand que je ne le pensais...Toutefois, la violence verbale utilisée pour fustiger Israel me choque...Bien sûr il y a répartition, pourrions-nous dire, dans la distribution des mauvaises notes. Mais il reste que l'excessif dans le vocabulaire qui condamne me choque!  Est-ce bien à nous d'utiliser ce language?  Ne peut-on tenter de réveiller les consciences autrement qu'en se solidarisant avec les ennemis d'Israël?  L'isolement ressenti par le peuple Israélien sera-t-il rompu par des paroles de condamnation violentes émanant de nous? Sur qui auront-elles effet?
      Je m'arrête ici.  Je crois que la radicalisation "d'une autre voix juive" emboîte le pas sur la radicalisation du conflit.  Et à ça, je dis non! Amicalement

      ex-signataire


Messages reçus précédents :
 Fév-mars 2006 -   Oct-nov 2005
                                                             Ecrivez nous : uneautrevoixjuive@gmail.com

 
activités

liens

debat

Pour réagir
écrivez nous !


Mise à jour : 24.09.2016
 | Qui sommes-nous? | Contact | Plan du site |Mentions légales